Généralités D-Star

De SwissHamWiki
Aller à : Navigation, rechercher

(HB9VAB 18.05.08) Le D-Star est un système radio numérique à ressources partagées au même titre que le système TETRA ou POLYCOM. Il est cependant différencié par le fait que son protocole émane du logiciel libre, il n’est donc pas soumis à des droits d’utilisation payants, ce qui aurait été impensable dans l’esprit radioamateur. Cependant le codec AMBE développé par la firme « Digital Voice Systems Inc » est lui un produit commercial au même titre d’ailleurs que d’autres « codecs (codeur-décodeur) » connus sur le marché de la voix sur IP.

Dans le commerce on découvre déjà des modules USB permettant d’établir des communications à partir d’un PC, le DV Dongle(voir www.dvdongle.com ).

Côté purement radio, le D-Star a été adopté par un grand constructeur; ICOM. D’autres marques sont actuellement en train de créer leur prototype pour offrir très prochainement une concurrence implacable à ICOM. Kenwood a déjà sorti son premier modèle de terminal. On parle de terminal pour un transceiver numérique, vu qu’il s’agit en fait d’un système informatisé couplé à un émetteur-récepteur radio.

Aujourd’hui, le réseau interconnecté D-Star peuple déjà un grand nombre de pays. Nous sommes en Europe très en retard. En France, il est autorisé d’exploiter un relais D-Star mais l’interconnexion au réseau international n’est pas encore agréée, car il s'agit d'une interconnexion par Internet et l’autorité française s’y oppose encore. Par contre, la Suisse a pris les devants et a accepté ce type d’interconnexion pour le service amateur. Nous nous retrouvons donc dans le même cas de disparité juridique que lors de l’instauration des relais VHF, où à cette époque les relais étaient autorisés en Suisse et non en France.

Un groupe de radioamateurs suisses est déjà équipé D-Star et est donc déjà prêt à entrer dans la grande aventure du numérique. Une multitude de nouveautés techniques sont apparues avec cet avènement et l’expérimentation est passionnante. Enfin du nouveau à expérimenter sur le plan radio. Une immense quantité d’expériences techniques nous attend et ces expérimentions s’offrent à nous afin d’assurer des transmissions numériques de qualité. C’est passionnant ! Tant du côté des antennes que du coté bricolage, et le domaine est très large avec cette technologie.

Les performances sont époustouflantes et il est nécessaire de revoir toutes les idées reçues en termes de transmission radio. C’est en fait ceci qui est génial ! Les passionnés d’informatique reviendront ainsi à la radio et c’est très bien ainsi.

L’IAPC - The International Amateur Packet Club - a mis en service dans la région lémanique une série de trois relais, un UHF urbain à Genève, un VHF à la Barillette au dessus de Nyon sur le jura Vaudois et un « node » sur 1200 MHz pour de la transmission digitale exclusivement, aussi placé à la Barillette. Une solide équipe technique pour le déploiement de cette technologie a été créée au sein de l’IAPC et le déploiement va bon train. Vos dons sont les bienvenus pour aider le réseau D-Star de l’IAPC a progresser encore mieux et plus vite.

L’IAPC a proposé de déployer le réseau D-Star en collaboration avec d’autres associations, telles l'USKA et le REF. Dans cette optique, son président a établi des liens pour proposer une collaboration active dans le futur et créer ainsi une plus large couverture en D-Star sur la Suisse et la France voisine. Un nouveau monde dans les transmissions amateurs a charmé l’Europe, bienvenue à lui !

D-Star, qu'est-ce que ça fait?

Voici une courte liste non exhaustive des services possibles avec le D-Star.

  • Interconnexion entre les relais D-Star par radio ou Internet (Echolink du futur, car il n’est pas nécessaire de savoir où se trouve l’OM connecté sur Echolink).
  • Excellente qualité de la communication avec seulement 6kHz de bande utilisée.
  • Données numérique jointes à la voix (possibilité de faire du packet sans TNC, le transceiver est directement relié au PC).
  • DPRS (équivalent numérique de l’APRS, la position GPS est jointe à la voix numérique). Les transceivers D-star sont équipés d’une entrée pour GPS.
  • Les mobiles et portables D-Star actuels sont toujours aussi utilisable en analogique. Cette double fonction permet d’amortir les coûts pour les Oms et de n'utiliser qu'un appareil pour les deux modes.
  • Accès à l'Internet (mais à bas débit) depuis n'importe quel endroit.
  • Etc...

Fréquence simplex IARU 1

La conférence IARU 1 de Cavtat en novembre 2008 a défini et approuvé l'attribution des fréquences simplex dans les bande 6m à 23 cm. pour le mode DV:

  • Canal simplex 6m : 50,630 MHz
  • Canal simplex 2m : 145,375 MHz
  • Canal simplex 70cm : 433,450 MHz
  • Canal simplex 23cm : 1297,725 MHz

Les canaux pour répéteurs sur les bandes 6m, 70cm et 23cm sont eux aussi utilisables.

Ce sujet sera développé très bientôt.


Retour IAPC


Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation
Boîte à outils